Brittany Shortair
Coups de cœur

Les lions ne font pas des chats !

Chat m’a un peu énervée…

Bon je sais, cela n’est pas un coup de cœur mais un coup de gueule… Mais aujourd’hui j’ai décidé de vous parler des chats. En vérité, j’en ai assez de voir circuler sur le web des articles alambiqués qui, à grand renfort d’études scientifiques, présentent nos chats comme des psychopathes, névrotiques, serials killers, égoïstes, fourbes, acariâtres, cruels, qui n’attendraient qu’une seule et unique chose : que nous mourrions dans le but de nous dévorer.

Non mais franchement, je vous promets que j’ai lu ça dans des journaux très sérieux que je ne citerai pas – mais vous pouvez toujours chercher « Six raisons étayées scientifiquement de détester les chats (ou de s’en méfier) » ou encore « C’est prouvé, les chats sont névrotiques et souhaitent secrètement tuer leur maître ».

Brittany shortair
Brittany, notre British shortair

Le chat tyran ?

Non mais soyons sérieux cinq minutes ! Ok, le chat n’a pas de pitié pour les souris, les oiseaux ou les sapins de Noël ! Ok, le chat est une panthère miniature ! Ok, il a autre chose à faire que nous lécher les baskets toute la journée comme le ferait un chien ! Mais je vous le demande, Ô humains pervers et narcissiques dont le seul but est d’être adulés, idolâtrés et léchouillés par un clébard soumis (je précise que j’adore les chiens), je vous le demande : entre le chat et l’homme, lequel est le plus prédateur des deux ? A croire que les chats sont responsables de la fonte des glaciers, des incendies en Californie, de la disparition des baleines, de l’élection de Donald Trump et du trou dans la couche d’ozone !!! La seule chose qu’on puisse leur reprocher c’est d’avoir œuvré dans la disparition de la peste en éradiquant les rats. Et j’en profite, au passage, pour dire à ces chers scientifiques qu’il y a certainement autre chose à faire dans un laboratoire que de démontrer qu’un chat n’est rien d’autre qu’un lion de poche.

Brittany shortair
Le Chat du Gévaudan…

Chat suffit !

Je voudrais également dire, avant que quelques esprits retors renforcés par ces théories stupides n’ouvrent une nouvelle chasse aux sorcières et brûlent les chats sur des bûchers comme cela était de coutume au Moyen Age, qu’un lion, petit ou grand, ne serait pas forcément un animal de compagnie aussi câlin et aussi sympathique que peuvent l’être nos chats. Alors, Mesdames et Messieurs scientifiques et journalistes, je n’ai qu’une chose à vous dire : oui, les chats sont lunatiques, égoïstes, mystérieux, parfois distants ; Oui, il est difficile de les dresser et parfois ils nous griffent et nous mordent sans raison ; Oui, ils préfèrent sans doute leur gamelle à nos petites personnes mais, vous voulez savoir la vérité ? On s’en moque… et c’est même pour ça qu’on les aime. Masochisme ? Non, simplement nous savons qu’un chat c’est aussi de grands moments de douceur, les bienfaits (scientifiquement prouvés) d’un ronron, du calme, de la propreté, beaucoup d’amour et plein de tendresse.

Chat mérite une conclusion…

Bref mon chat c’est « slow life style » assuré – pour reprendre un terme à la mode. Et surtout, si vous ne pensez pas comme moi n’en prenez pas, vous ne les méritez pas… 😉

Brittany shortair
Chat fait peur, en effet…
Brittany shortair
Attention chat méchant…
Le Sphynx
Le mystère du Sphynx demeure…

 

Photos : Emmanuel Grenat.

2 Comments

Réagissez en laissant un commentaire si vous le souhaitez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.